AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Caleb (ilh)

Aller en bas 
AuteurMessage
Elladora Tonks
Petite chocogrenouille
Elladora Tonks

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2018

MessageSujet: Caleb (ilh)   Dim 30 Déc - 23:59

aaron taylor-johnson

caractère : C’est avec son enfance disparate et hétéroclite qu’il se forge un caractère parfois considéré comme dur. Mais il apprend à donner de sa personne pour se faire apprécier de tous, en jouant de ses yeux bleus et de son sourire charmeur. Il est déterminé, convaincu, il sait se battre pour ce qu’il croit profondément juste et quand il n’arrive pas à ses fins, il peut devenir très colérique, et impulsif. Il a besoin d’aller au bout des choses, comme si le livre devait se fermer pour arriver à une finalité, et c’est un grand problème pour Caleb qui se donne entièrement dans toutes ses relations, qu’elle soit amoureuse, familiale ou amicale. Il prend les choses tellement à coeur qu’il finit par ne plus savoir où il se trouve, dans un accès de rage qui finit généralement soit à l’hôpital, soit au commissariat, soit avec les mains en sang. C’est bien plus fort que lui et ça dépasse tout le contrôle qu’il essaie d’y mettre.

Parfois, Caleb a des moments de lucidité et il se rend compte que son comportement n’est pas celui à conserver pour maintenir sa vie à flot, sa famille compte sur lui et au-delà de ça, sa fille Jane compte sur lui, quoiqu’il arrive. Il se battrait contre vents et marées pour ses cheveux fins et son sourire si fin. Il avait aimé Roxanne, mais ce n’était rien comparé au jour où il avait rencontré sa fille. Parce que même si elle n’était pas de lui, ses tripes lui disaient le contraire. Alors il s’était découvert un côté papa poule, donnant son âme pour vivre parmi cette famille désordonnée mais à laquelle il tenait.  

histoire : Caleb, c’est le genre de garçon à prendre les choses bien trop à cœur. S’il pouvait donner son âme au Diable pour protéger les gens qu’il aime, il serait damné depuis bien longtemps. Et c’est très tôt, après la mort ravageuse de son père, quelques semaines après l’adoption officielle de son petit frère, qu’il s’était rendu compte qu’entre sa mère et sa fratrie, il se devait de garder la tête haute pour les porter sur ses épaules fragiles, à dix-sept ans. Il a su ramasser les morceaux de sa mère qui s’écroulait après le décès de l’amour de sa vie, tout gérant un gamin perdu, adopté, venant d’une famille qui le battait tous les jours durant. Caleb avait appris à cuisiner, à faire faire les devoirs aux plus jeunes, à travailler à côté pour aider financièrement sa mère, grâce aux codages et à ses qualités de designer FX, à étudier pour atteindre les écoles les plus intéressantes qu’il puisse obtenir et à gérer cette maison. Beaucoup de ses amis trouvait qu’il savait se diviser et que pour eux, ils ne sauraient pas gérer autant de chose, mais Caleb savait que ce n’était pas un choix, mais un devoir. Plus fort que lui, il ne dormait que très peu, passant son temps libre à regarder des films, lire des bouquins, s’instruisant le plus possible. Chaque chose en son temps, il savait que la roue allait tourner à un moment donné et qu’il pourrait souffler.

Caleb était connu comme étant le gars « cool », celui sur qui on peut compter, qui organise des soirées dans le lycée, à l’université, qui fait partie du bureau des élèves et qui aide les nouveaux à s’intégrer. Il est apprécié des hommes autant que des femmes, il sait obtenir ce qu’il veut en un clin d’œil littéralement. Mais en novembre 2015, c’est la claque. Dans tout le tourment de sa vie bien trop chargée, elle débarque, cette Roxanne avec son ventre qui pointe, elle lui fait tourner la tête à Caleb, et il en délaisse parfois sa famille. Il tente tant bien que mal de joindre les deux bouts mais ce qu’il ressent, c’est tellement cohérent, tellement puissant, tellement fort qu’il ne peut pas laisser passer la chance de sa vie. Parce qu’il va l’adopter, ce bébé, parce qu’il va l’épouser, cette femme. Il va tout faire pour la porter haut, la mettre à l’abri du besoin, il va l’aimer comme il n’a jamais aimé auparavant. Et cette fille, Jane. Elle n’a pas son regard, elle n’a pas son sourire, mais elle sait l’appeler papa, elle rit quand il prend de grosses voix pour faire les méchants dans les livres Disney qu’il a acheté par dizaine, elle caresse ses boucles doucement pour que le sommeil vienne à elle, ils créent un lien bien plus fort que les liens du sang, et Roxanne lui laisse la place de père, celle qu’il a voulu prendre. Ils s’aiment tellement, Roxanne et Caleb, bien trop passionné. Caleb tente malgré tout de continuer sur la même voie, sa mère, ses frères et sœurs, son boulot, l’université, sa fille, sa femme… Mais il est épuisé, il craque facilement, s’énerve bien trop vite, et parfois, ça lui ai arrivé de lever la main sur son épouse, de la pousser à bout, de lui mettre des bleus au visage, des lèvres en sang, c’est plus fort que lui, il n’arrive pas à se contrôler. Il n’arrive plus à tout gérer, il voudrait souffler cinq minutes mais il ne peut pas. Il n’a jamais appris à souffler, personne ne lui en a jamais laissé le temps. Il aime Roxane, encore plus Jane.  Il ne voulait pas de cette vie pour elles, mais Roxane est littéralement son sac de frappe, sa Catharsis, son exutoire. Et de toutes les manières que ça soit, rien n’est positif dans ce lâcher-prise.

Alors Roxane elle part avec Jane, et c’est là que Caleb s’effondre. Il devient encore plus violent, encore plus colérique, énervé, impulsif, il frappe le mec qui ne lui a pas laissé la priorité, il tabasse un client qui l’a regardé de travers, il écrase la tête sur le bitume d’un mec qui lui a refusé une clope. Et c’en est trop. Sa famille qui compte sur lui n’arrive plus à le reconnaitre, il est perdu, exténué, épuisé. Rien n’arrive par hasard. Il sait que tout est de sa faute et ça le ronge, cette culpabilité étouffante qui l’emporte dans ce tourbillon rouge. Il ne dort plus, il tient grâce à des excitants qui ne sont pas forcément légaux. C’est la descente aux Enfers, la chute brutale dans la réalité. Mais il continue à tout tenir à flots.

Et il croise le chemin de cette femme, cette espagnole qui le retrouve un jour sur un banc, la tête entre les jambes, tremblant d’épuisement. Elle le conduit chez elle, elle l’étreint, elle l’aide à souffler, le temps d’une journée. Elle est là, elle le porte. Sa fille lui manque, c’est tout ce qui compte. Il veut la voir, l’embrasser, la chérir, la voir rire. Voilà six mois qu’elles sont partis, et Caleb n’arrive pas à faire le deuil. Légalement, il est le père de cette princesse. Il l’aime tant… Et cette femme dont il ne connait pas le prénom va l’aider, elle va le revoir plusieurs fois par semaine, va le porter, le laisser souffler dans le creux de ses reins et de ses bras, l’aidant à arrêter toute forme de drogue, lui apprenant le contrôle sur lui, lui faisant oublier ses vieux travers tordus. Elle a eu du mal, l’espagnole, mais elle a réussi à lui faire réaliser un rêve de gosse et un rêve de père : il allait intégrer Harvard et récupérer sa fille. Quoiqu’il lui en coûte.

admission harvard : TON ADMISSION À HARVARD Caleb a bossé dur pendant des années pour atteindre ses objectifs. Vu le contexte familial défoncé qu’il avait, il a du se battre contre tous les diktats sociales afin d’entrer à Harvard. Il est un excellent élève, minutieux et déterminé. Il arrive à concilier vie sociale, vie professionnelle et vie familiale par une organisation de fer. Caleb n’a postulé que dans deux universités : une université lambda et Harvard. La première école l’a accepté et il a commencé sa scolarité à cet endroit. Quelques années plus tard, après des entretiens ratés, il finit par être accepté à Harvard, se donnant corps et âme pour leur prouver qu'il n'avait pas fait le mauvais choix. Chaque jour durant, il essaie de faire le maximum pour prouver à ses professeurs qu’il peut tout mener de front, mais il est à deux doigt de craquer, trop de poids sur les épaules tout en gardant le sourire le plus sincère qu’il puisse offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caleb (ilh)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anniversaire SURPRISE [Caleb]
» Carson's House | « Destruction Mutuelle Assurée ... » [Esteban C. & Caleb V.]
» Questions & Réponses avec Caleb Grace
» Je ****BIP**** Caleb et FFG !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Love Wynben :: ₪ Présentation des plus beaux ₪ :: Anaïs ₪ stuff & cie-
Sauter vers: